Laurent Crevier

La Clinique d’oncologie est un lieu magique ou je sens toujours qu’on s’occupe bien de moi, que je suis important. Ils sont tous mes héros, ils combattent pour ma vie.

Le 6 avril 2021, Laurent Crevier est arrivé la Clinique d’oncologie du Lakeshore pour recevoir son 26e traitement de chimiothérapie. C’était aussi la journée des infirmières en oncologie et M. Crevier a gentiment accepté de rendre hommage au personnel du département. Voici l’histoire de Laurent :

Quand tu reçois un diagnostic de cancer, c’est l’équivalent d’être mis à nu.  À ce point tous les patients deviennent égaux. Nous vivons tous avec un masque, une image de qui nous pensons être, mais quand vous êtes dans le département d’oncologie, c’est une expérience exceptionnelle.  Votre voiture, votre statut, votre titre au travail n’ont plus aucune importance.  Nous avons tous des raisons sérieuses d’être là.  Oui, vous êtes seul quand vous recevez les traitements, mais tout le personnel vous soutient.  Je ne me suis jamais senti seul.  Au contraire, je me suis senti inclus, comme si je faisais partie d’une famille aimante, dévouée.

Chacun est professionnel et amical. L’amour que je ressens et reçois est phénoménal. Mon infirmière principale, nommée Kim Jessee, et moi avons une belle complicité et beaucoup d’intérêts communs. Par exemple, nous aimons tous les deux jouer au bridge.   Elle me donne de bons conseils, comme de participer aux différents programmes offerts par le Centre de bien être de l’Ouest-de-l’Île pour les personnes atteintes de cancer, ce qui m’aide énormément. Définitivement, elle est un joueur important dans mon processus de guérison. Nous formons une équipe, nous nous faisons confiance mutuellement.

Quand vous êtes atteint de cancer, vous ne savez pas à quoi vous attendre. La vie devient complètement incertaine. Le département d’oncologie est un environnement sécuritaire, réconfortant et apaisant. Quelques fois, nous nous sentons vulnérables, mais ils ont tellement de compassion, ils savent exactement ce dont nous avons besoin et grâce à leur expertise et leur implication ils sont en mesure de nous rassurer et de nous encourager. C’est un lieu magique ou je sens toujours qu’on s’occupe bien de moi, que je suis important. Ils sont tous mes héros, ils combattent pour ma vie.

Équipe d'oncologie Hôpital du Lakeshore

Pendant que j’attends de recevoir le traitement de chimiothérapie, je regarde par la fenêtre.  J’observe les arbres et le ciel.  Dans la dernière année, ma vision de la vie a complètement changé.  Je peux voir la beauté dans les petites choses de la vie.  Elle est belle et précieuse la vie, surtout quand vous savez que votre temps est limité.  J’espère que vous n’aurez pas à vivre un cancer pour réaliser la chance que vous avez d’être en vie.

J’ai un cancer stade 4. J’ai encore mes cheveux, mais j’ai d’autres symptômes qui viennent et repartent. La chimiothérapie sauve ma vie, mais je participe activement à ma guérison. J’aime bien me considérer comme la preuve vivante que la chimiothérapie fonctionne. Ma qualité de vie est bonne. Oui, il y a des effets secondaires. Ils varient d’une personne à l’autre. Je ressens qu’on me fait confiance, que je fais ma part en prenant ma médication et en écoutant mon corps.

J’ai un bon environnement familial avec ma chienne Gracie, un cadeau d’un ami cher. Je suis bien entouré.

Mon vieux père était dur avec son corps, mais il ne se plaignait jamais. Il avait un genou en mauvais état et parfois il avait du mal à marcher. Quand je lui ai demandé son secret, il m’a répondu qu’il se concentrait sur l’autre genou, celui qui marche.

J’anticipe avec joie les jours et mois à venir, en sachant que le moment venu je serai entre bonnes mains aux soins palliatifs.  Je sais que je serai traité avec respect et dignité, mais aussi comme si j’étais un membre aimé de la famille.

Il y a des limites à ce qu’ils peuvent faire, Dieu et moi faisons le reste. Je peux être mon propre héros et inspirer les autres !