Nurse Mélanie Lajeunesse-Duran

Être infirmière, c’est ma vocation. Je m’appelle Mélanie et je travaille à l’Hôpital général du Lakeshore depuis 15 ans.

J’ai toujours voulu travailler dans le domaine de la santé et j’ai commencé comme préposée aux bénéficiaires à l’âge de 19 ans. Une de mes collègues voyait à quel point j’étais passionnée par l’Urgence et me disait toujours que j’avais la personnalité pour devenir infirmière. Je suis donc allée à une journée portes ouvertes au Cégep de Saint-Laurent pour en savoir plus sur leur programme de soins infirmiers et j’ai craqué; je savais que c’était exactement ce que je voulais faire dans la vie! Dès que j’ai eu mon permis de l’Ordre et j’ai commencé à travailler à l’Urgence du Lakeshore.

J’ai la chance de pouvoir toucher à tout; j’adore la variété des cas et le fait qu’il y ait toujours quelque chose de nouveau à apprendre. Ce qui me passionne le plus c’est de sentir que je fais une différence. Il n’y a rien de plus valorisant que de sentir que j’ai contribué à sauver la vie de quelqu’un.

Mon équipe

On est une équipe très soudée et il y a énormément d’entraide et de soutien entre nous. Même après autant d’années à travailler à l’Urgence, certains cas sont de véritables casse-têtes, car les symptômes du patient de sont pas nécessairement toujours clairs. Le bien-être de nos patients est notre priorité à tous, et je sens que mon équipe est toujours derrière moi, même quand nous sommes tous débordés. Nous voulons tous que les gens qui viennent à l’Urgence soient en sécurité et qu’ils reçoivent les soins appropriés. Plusieurs personnes arrivent dans un état instable et nous travaillons tous ensemble pour passer les tests nécessaires afin de poser un diagnostic le plus rapidement possible.

Un vie sauvée

Je me souviendrai toujours de cet homme qui est passé au triage avec une rupture d’anévrisme abdominale. Nous nous rendions bien compte qu’il n’allait pas bien du tout et nous l’avons immédiatement installé dans la salle de choc. Il s’est rapidement mis à décompenser, c’est-à-dire que son état s’est détérioré brutalement. Dans ce genre de cas, chaque minute compte, et c’est la rapidité de l’équipe à passer les tests d’imagerie et à poser un diagnostic qui lui a sauvé la vie. Nous devions absolument le transférer en salle d’opération au centre-ville et je suis partie avec lui à toute vitesse en ambulance. Nous sommes arrivés juste à temps en salle d’opération; le patient n’avait plus de pouls radial et a dû se faire drainer 4 à 5 litres de sang au moment de l’opération.

Mon hôpital communautaire

L’Hôpital général du Lakeshore joue un rôle essentiel dans la vie des résidents de l’Ouest-de-l’Île, peu importe la génération à laquelle on appartient. Si je prends ma famille en exemple, tout le monde a dû venir ici à un moment ou à un autre.  Je suis née ici, j’ai donné naissance à mes quatre enfants ici, mes parents et mes grands-parents se sont fait hospitaliser et continuent de se faire traiter ici… Nous avons toujours reçu un excellent service et je suis fière de dire que c’est mon hôpital communautaire.