Plus de 20 000 $ recueillis pour l’Hôpital général du Lakeshore lors du premier Marchethon au soutien de la santé mentale

Pointe-Claire (Québec) — 8 juin 2022 — Le tout premier Marchethon de la Fondation de l’Hôpital général du Lakeshore au soutien de la santé mentale a eu lieu le samedi 4 juin au Parc du Centenaire de D.-D.-O. et a permis de récolter plus de 20 000 $ pour les services en santé mentale offerts dans l’Ouest-de-l’Île.

Les fonds recueillis lors de l’événement de cette année seront consacrés directement au financement de la Clinique de santé mentale jeunesse de Kirkland, ainsi qu’à l’ajout de trois (3) lits pour de courts séjours à l’unité de santé mentale de l’Hôpital.

La demande de services de santé mentale, en particulier pour les patients de 0 à 25 ans, a considérablement augmenté dans notre communauté depuis le début de la pandémie. Plus que jamais, les jeunes cherchent de l’aide pour faire face à l’anxiété, à la dépression, au TDAH et aux traumatismes. Depuis mars 2020, la Clinique de santé mentale jeunesse de Kirkland a vu son nombre moyen de références pratiquement tripler. En 2021, l’Hôpital général du Lakeshore a ajouté une unité de santé mentale de 5 lits pour des hospitalisations de courte durée afin de mieux répondre à la demande.

Nathalie Kamel, directrice générale de la Fondation, souligne l’importance de ce type d’événement pour notre communauté. « Les problèmes de santé mentale sont très prédominants à l’heure actuelle et nous voulons faire le maximum pour soutenir toutes les personnes qui ont besoin d’aide. Nous sommes impatients de mettre ces fonds au service de l’Hôpital et de l’Ouest-de-l’Île, pour le bénéfice de notre communauté, et nous espérons faire de cet événement un rendez-vous annuel pour la Fondation. »

À propos de la Fondation de l’Hôpital général du Lakeshore
Fondée en 1964, la Fondation a pour objectif de recueillir les fonds nécessaires à l’amélioration des soins à l’Hôpital général du Lakeshore. Elle contribue ainsi à l’acquisition d’équipement médical de pointe, aux rénovations majeures des structures hospitalières et aux programmes et formations spécialisés pour le personnel, et ce, pour les initiatives non financées par le gouvernement.